Groupe Radioprotection

Cette section est destinée aux échanges et aux protocoles dans le cadre de la radioprotection.

Vous trouverez sous l'onglet "Enseignement", Bonnes pratiques Radiologue (également accessible ci contre), les recommandations validées en matière de radioprotection chez l'enfant. Cette catégorie de documents correspond aux protocoles en cours concernant la radioprotection chez l'enfant.

Résultats de l'enquête 2007 de pratique en TDM pédiatrique

Hervé Brisse

Message :

Je tiens d'abord à vous remercier, toutes et tous, vous qui avez aimablement pris le temps de vous repencher sur vos protocoles et de me renvoyer la fiche que je vous avais adressée en octobre 2007.
Je viens de finir la synthèse des chiffres et je vous les transmets en avant première.

Même si nous n'avons pas de secret les uns envers les autres dans cette grande famille qu'est la SFIPP......, j'ai quand même anonymisé le fichier et je vais vous envoyer dans un autre mail le N° de site que je vous ai attribué.

La page 2 est la synthèse permettant de comparer les recommandations de 2005 (celles du Guide des Procédures SFR) et le 75eme percentile des doses de cette nouvelle enquête de pratique: vous verrez qu'elle sont très proches, avec toutefois des doses un peu plus élevées pour le crâne, les sinus et surtout les rochers (nous étions probablement trop optimistes sur l'optimisation possible en 2005).
Les CTDI (mGy) sont des CTDIvol16 pour tête et cou et des CTDIvol32 pour tronc et membres.
Les pages suivantes vous donnent le détail par âge et par région anatomique, vous pouvez donc comparer votre site aux autres. Vous constaterez que les écarts de pratique sont encore assez grands.

Si vous avez besoin d'explications complémentaires ou de conseils, n'hésitez pas à me joindre par mail ou téléphone.

Ces résultats vont être transmis (de façon également anonymisée) à l'IRSN pour contribuer à la préparation des futurs NRD pédiatriques en scanner et je prévois aussi de les communiquer aux prochains congrès SFIPP et JFR.

Encore un grand merci au nom de la SFIPP pour votre précieuse contribution

Bien amicalement
Hervé

Collaboration entre la SFIPP et l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

La connaissance du risque à long terme chez les enfants soumis à des examens radiologiques répétés ou fortement irradiants, est aujourd’hui insuffisante. La multiplication dans le futur de ce type d’examen pourrait constituer, à terme, un problème de santé publique.
C’est pourquoi, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), qui a vocation à étudier les risques aux faibles doses, et la Société Francophone d’Imagerie Pédiatrique et Prénatale (SFIPP) collaborent pour lancer un ensemble d’études permettant de mieux caractériser l’exposition aux rayonnements ionisants en pédiatrie.

La première partie consiste en une étude épidémiologique des enfants exposés avant l’âge de 5 ans à un ou plusieurs scanners, destinée à quantifier au sein de cette population les éventuels risques à long terme, en particulier le risque de cancer.
Ce travail, pour lequel des contacts avaient déjà été pris par l’IRSN avec certains services de Radiopédiatrie, sera donc élargi aux principaux centres français qui souhaiteront participer.

La seconde partie consiste en l’analyse des principaux protocoles TDM pédiatriques actuellement en vigueur, afin de définir les futurs niveaux de référence diagnostiques pédiatriques (NRD).  La méthodologie employée sera comparable à celle de l’enquête préalablement réalisée en 2005 par Hervé Brisse, ayant servi à la rédaction des recommandations dosimétriques du Guide des Procédures de la Société
Française de Radiologie.

Pour conduire ces deux études, les actions suivantes sont envisagées :

La création d’un comité de pilotage associant des membres de l’IRSN (épidémiologistes et experts en dosimétrie), de la SFIPP et des radiologues participant aux études, la désignation d’un référent au sein de chaque centre investigateur,

La collecte des données cliniques et dosimétriques qui sera assurée par l’IRSN en étroite collaboration avec chacun des centres investigateurs,

Un retour régulier d’information sur les résultats vers les centres investigateurs, des publications scientifiques communescertains services de Radiopédiatrie, sera donc élargi aux principaux centres français qui souhaiteront participer.

Dernière mise à jour du contenu le: